L'accompagnement autrement - Sandra Bernard conseil - Lyon

L'accompagnement autrement


Coaching individuel

Coaching individuel



A qui s’adresse le coaching ?


Le coaching s’adresse à toute personne vivant une transition / un changement dans son travail, ou rencontrant des difficultés relationnelles, communicationnelles ou managériales ou – tout simplement – souhaitant prendre du recul dans sa pratique professionnelle ou dans la manière dont elle la conduit.


De quoi s’agit-il ?


Le coaching est une forme d’accompagnement dans le champ professionnel. Le travail de coaching porte à la fois sur la performance (l’atteinte d’objectifs) et sur le développement de la personne (une meilleure connaissance de soi et de ses modes de fonctionnement avec les autres).

L'objectif du coaching est que le bénéficiaire - tout en respectant ce qui est important pour lui - s'adapte mieux à son environnement, s’y trouve plus
« confortable » et ainsi (ré)investisse pleinement les responsabilités inhérentes à sa fonction.
Pour cela, le coach favorise le développement du champ des possibles de son client : le potentiel dont celui-ci ne tire pas parti, qu’il ne déploie pas dans son environnement. En effet, bien souvent, en s’adaptant à une organisation, à ses règles, à sa culture, le coaché restreint sa créativité et sa capacité à oser.

Le coaché n’en reste pas moins responsable de son développement, de ses avancées et de ses choix. Le coach ne lui dit pas ce qu’il doit faire.

Quelle(s) différence(s) avec le conseil ?


Le coaching se différencie du conseil car il ne consiste pas à donner des solutions dont la crédibilité repose sur l’expertise forte du consultant dans le domaine qui fait l’objet de sa mission ; il prend plutôt la forme d’une présence à la fois bienveillante et confrontante qui permet au bénéficiaire d’imaginer et d’explorer de nouvelles voies en toute sécurité avant de se confronter à la réalité. Le coach offre un questionnement ouvert à son interlocuteur de façon à l’inviter à sortir de son cadre de référence habituel et à oser inventer.

Quelle(s) différence(s) avec la psychothérapie ?


Le coaching se distingue tout autant de la psychothérapie : il ne traite pas de problématiques personnelles, intimes et surtout, ne vient pas résoudre des souffrances profondes, enracinées dans l’enfance de la personne; il se déroule sur une période plus courte et impose une limite dans le temps ; il fait l’objet d’un contrat d’objectifs. Cependant, souvent, la frontière entre la dimension personnelle et professionnelle de la vie n’est pas étanche car il est bien question de la même personne. Mais si, dans la relation de confiance qui se tisse entre coach et coaché, peuvent surgir des sujets personnels, le coach n’invite pas son client à approfondir dans ce registre : il se contente de laisser la personne faire des liens.

Quelle(s) différence(s) avec la formation ?


Le coaching est différent de la formation : le coach ne transfère pas de savoir faire. Cela signifie que le coach est d’abord garant d’un processus de travail et veille également à rester dans le cadre des objectifs définis avec l’entreprise et le coaché. Il n’offre pas à son client un contenu préformaté comme dans le cas de la formation. En effet, le coaché est seul responsable de ce qu’il amène en séance et des actions qu’il choisit de conduire (ou pas).


Quels changements visibles le coaching peut-il apporter ?


Si l’on devait définir le coaching en termes de changements apparents chez les personnes coachées, on pourrait dire que cela prend différentes formes qui se substituent les unes aux autres ou s’additionnent :

- La personne acquiert une meilleure connaissance de soi

- Elle est plus attentive à ses besoins comme à ceux des autres.

- Elle retrouve / acquiert / renforce sa confiance en soi et sa capacité à être assertive dans la relation avec les autres, en particulier dans les situations difficiles.

- Elle investit ou réinvestit un champ plus large de responsabilité et se sent davantage investie dans les situations qui se présentent à elles ; elle pense davantage pouvoir influencer les événements.

- Elle trouve une nouvelle posture / position dans sa fonction ou fait évoluer les croyances qu’elle pouvait avoir sur celle-ci.

- Elle développe une vision plus large, plus ouverte, plus systémique de l’organisation dans laquelle elle exerce (ou a exercé) sa fonction.

- Elle prend du recul et sait mieux prendre en compte l’environnement dans lequel elle évolue, dans lequel son entreprise évolue ; elle parvient mieux à relativiser en fonction de son « intégration » ou de son « décalage » par rapport à cet environnement ; elle sait y voir les opportunités comme les contraintes, sans surévaluer les unes ou les autres.


Quel est le protocole ?


La réussite d’un coaching repose – entre autres – sur le suivi d’un protocole précis qui assure responsabilité et engagement de chacun des acteurs.

En premier lieu, un entretien de prise de contact permet au futur coaché de s’exprimer sur sa problématique, de faire connaissance avec le coach, enfin de sentir s’il a envie de s’engager dans ce travail.

Sur cette base, le futur coaché peut informer son service Ressources Humaines de son choix.

L’accompagnement fait alors l’objet d’un contrat tripartite. C’est le moment pour le coaché de s’exprimer sur les objectifs qu’il souhaite atteindre, pour le coach de rappeler les règles (en particulier de confidentialité) et le processus de travail, pour le hiérarchique de valider les objectifs et de donner un premier feed-back sur la pratique de son collaborateur. Ce contrat se clôturera avec un entretien de bilan au cours duquel le coaché témoignera de sa progression et l’entreprise, par la voie de sa hiérarchie, des changements visibles dans la pratique du coaché.


Quelles sont les modalités de travail ?


Les séances durent généralement 1h30 à 2h selon un rythme bimensuelle. Cependant en fonction de la problématique amenée en coaching, de la période concernée dans le coaching, ce rythme est ajustable.

Le travail se fait à partir du fil conducteur défini lors de l’entretien tripartite mais, d’une manière générale, le coach accueille dans « l’ici et maintenant » les situations, perceptions, événements,…amenés par le coaché.

Une séance type se déroule donc de la manière suivante :

- Nouvelles
- Feed-back sur les actions / pratiques / comportements mis en œuvre sur le terrain
- Travail sur un thème clé
- Identification des actions nouvelles à mettre en place.

Le coaché s’engage à une certaine régularité dans le travail et, toute séance annulée moins de 48h avant, est due.